[creation site web] [creation site internet] [logiciel creation site] []
[Mentions Légales]
[Plan du site]
[Liens utiles]
[Contacts]
[Annonces]
[Concerts-Musique sacrée]
[Conférences Rencontres]
[Débats]
[Evènements]
[Patrimoine sacré]
[Pèlerinages]
[Solidarité]
[Témoignages]
[Agenda]
[Education Religieuse]
[Catéchèse]
[Collégiens -Lycéens]
[Etudiants]
[Vocations]
[Groupes Mouvements]
[Parents]
[Reportages]
[Servir]
[Année liturgique]
[Bibliothèque]
[Chapelles et Oratoires]
[Evangile]
[Grandes Etapes]
[Prières]
[Ressourcement]
[Sacrements]
[Vie des saints]
[Animation pastorale]
[Bénévolat]
[Communication]
[Contributions]
[Ressources]
[Groupes Associations]
[Secours Catholique]
[Equipes du Rosaire]
[Mouvements]
[Mouvements]
[Infos Pratiques]
[Horaires des messes]
[Evènements]
[Calendrier]
[Bulletin paroissial]
[Contacts]
[Liens utiles]
[]
[]
[]
[Accueil Coudoux]
[Accueil La Fare]
[Accueil Velaux]
[Accueil Ventabren]
[Index]

UP Accueil

VENTABREN

VELAUX

LA FARE

COUDOUX

AIX et ARLES

Diocèse


PARTEZ A LA DÉCOUVERTE DU PATRIMOINE PROVENҪAL





PROVENCE 2013


Fête de la découverte des reliques de Ste Marie-Madeleine

ST MAXIMIN-LA-SAINTE-BAUME, du 04 u 06 mai

Organisé par l'Association Santo Madaleno

VOIR  l'affiche


Aux sources de la foi en Provence : Marseille, Les Stes Maries, St Maximin

VOIR  Trois diocèses, un chemin


Voeux de Mgr DUFOUR / des projets émanent des églises.

VOIR article de La Provence :   http://www.laprovence.com/article/loisirs/


EXPOSITION "1700 ans d'histoire de la Chrétienté à Marseille"

MARSEILLEdu 02 mars au 02 avril / Eglise St Michel,




PROVENCE 2016


Pour l'année de la Culture 2013, le webmaster a créé un calendrier mensuel, mis à jour et disponible sur le site des Pèlerinages du Diocèse d'Aix et d'Arles :


  VOIR  les Actualités 2016

  

JOURNEES DU PATRIMOINE


Les « Journées du patrimoine » ont lieu chaque année en France au mois de septembre.


« Il s'agit d'aider le visiteur à mettre ses pas dans ceux du bâtisseur, tout en éclairant son chemin par des propos qui rendent plus intelligible l'objet de ses rencontres et découvertes...


Car si la foi a soulevé bien des montagnes, elle a fait se lever des édifices de pure beauté. Du plus humble - souvent le plus touchant - au plus ostentatoire -manière de marquer par le temporel le territoire du spirituel -, les sites de référence ne manquent pas en Provence, singulièrement dans sa capitale historique !


Ces témoins de la foi font partie de nos paysages extérieurs. Ils inspirent nos imaginaires et forment des repères immémoriaux. Ils « situent » notre culture, en disent le sens. C'est, pour tout dire, « notre patrimoine » - intellectuellement inaliénable, mais physiquement fragile.

A ce titre, il doit être respecté, entretenu, expliqué… »


Eglises et chapelles d'Aix _  journées du patrimoine, 2005,  Maryse JOISSAINS MASINI, Député-Maire d'Aix en Provence.


SOURCE /   http://www.agglo-paysdaix.fr/patrimoine2005/pdf/JDP-2005-complet.pdf





                                                                                                

2013 L'ANNEE DE LA CULTURE


La multitude d'évènements culturels organisés au cours de l'année 2013 a été reprise dans le calendrier d'un site dédié du diocèse d'Aix et d'Arles :

  


LE PAYS D'AIX


Vue par Emile Zola, la campagne aixoise est "une échappée sans bornes, des mers grises d'oliviers, des vignobles pareils à de vastes pièces d'étoffe rayée, toute une contrée agrandie par la netteté de l'air et la paix du froid."


"Le Pays d'Aix, c'est d'abord une lumière dont la densité n'a d'égal que l'éclat".





LA PROVENCE

                                                                                     

« La campagne aixoise est un grand jardin dominé par le temple de Sainte-Victoire, montagne sacrée du terroir. […] partout règne une incomparable pureté de ligne. Les paysages méridionaux que l'on croit généralement heurtés, violents, ont, au contraire, un étonnant équilibre ; tout y est placé dans l'ordre de l'antique…  Un grand calme y préside ; le soleil égalise les couleurs, supprime les contours, immatérialise les masses.


La Provence est une terre mystique qui se recueille… il faut (la) voir du haut de Sainte-Victoire. De ce point de vue, c'est une immense palette aux couleurs innombrables… Les bois de pins, d'un vert sombre, les oliviers immatériels et dont chaque feuille reflète la lumière comme un petit miroir, les terres de couleur ocre jaune ou rouge, les champs de blé qui ondulent, les platanes et les marronniers qui marquent les saisons par la teinte de leur feuillage, les lignes estompées des lointains, les routes bleutées, semblables à des fûts de colonnes couchés, tout cela crée une symphonie.


On devine l'eau à fleur de terre et, devant chaque maison à l'ombre d'un bosquet, une fontaine chante d'un rythme doux. Parfois, dans le paysage, un ton plus lumineux encore, un reflet du ciel : c'est un bassin. Et, sur les chemins, les oratoires complètent, animent le paysage, lui donnent valeur humaine. Ils sont un sourire qui accompagne le voyageur. Ils sont aussi, pour lui, des compagnons de bonne race et paraissent se hausser, dans un envol, pour rejoindre les saints de la légende dorée provençale, les saints familiers dont Mistral a entendu les voix sous les vieux porches romans.


Il faudrait pouvoir décrire chaque village, chaque château, chaque ferme, chaque morceau de terre ; chacun renferme l'histoire de la race et contient la belle légende. Cela constituerait un grand livre de raison dans lequel on retrouverait l'inscription de chaque génération et où l'âme du sol s'exhalerait tout entière. Car tous les siècles voisinent dans le parfum des plantes aromatiques ; les terrasses et les balustrades du Régent ont parfois des fondations romaines ; les bastidons modernes et pimpants s'appuient à des tours médiévales. »


SOURCE / « Evocation du vieil Aix-en-Provence », André Bouyala d'Arnaud, Les Editions de Minuit, 1964     

  

L'humble oratoire de Sainte-Rosalie  à  La Fare-les-Oliviers se dresse dans la colline pour rappeler que la peste de 1720 s'est arrêtée là :

la sainte patronne du village a protégé ses habitants du fléau...


Patrimoine sacré



                                                                                                

SUR CE SITE PAROISSIAL


Le patrimoine sacré de chacune des QUATRE paroisses est décrit et placé dans son contexte historique, dans la rubrique  « Histoire et Patrimoine

sacré ».